Comment reprendre le dessus quand le rythme accélère

Je sais par expériences que les technologies nous simplifient la vie et que paradoxalement, elles la font accélérer. Prenons par exemple un étudiant qui est inscrit à un cours de physique quantique de niveau avancé. Il lui suffira de rater un seul cours pour qu’il soit sérieusement déstabilisé pour le reste de sa session. C’est un peu ce qui se passe avec les innovations technologiques.

Nous finissons par sentir que tout va trop vite et c’est pour cette raison que la majorité d’entre nous, nous nous sentons dépassés. La complexité des technologies se trouve à travers le rythme infernal de l’avancement de celles-ci. La courbe n’est pas linéaire, mais bien exponentielle.

  • La ligne orange est une droite linéaire
  • La courbe en jaune est exponentielle
  • “Le clash“, c’est le moment où bien gens abandonnent.
  • Les pointillés verticaux est l'endroit où j'estime que nous nous trouvons actuellement

La rapidité par lesquelles elles se transforment et se redéfinissent sans cesse nous laisse souvent ce goût méchant et « sûrette » d’un shooter de Téquila à bas prix. Nous nous retrouvons comme cet élève sans points de repère dans un examen de physique quantique alors qu’il cherchait en fait, à passer son examen de sociologie 101. Le « clash » est sans pitié. Dans la bouche de bien des gens, ça sort comme ça.

  • Ahh moi pis les ordis j’chu pas capable …
  • Moi pis la techno … (le visage en grimace sous entendant la fin du monde.)
  • Je connais rien là-dedans moé (les patantes de geeks) …
  • C’te tab(*?#k téléphone ! C’est ben compliqué ..

Et tant d’autres cris du coeur. S’il y a bien une sensation que nous détestons tous, c’est bien celle d’être l’amateur, l’ignorant et le rejet de la place. Alors on se discrédite dans le but de ne pas ressentir cette douleur.

Un permis de conduire classe 5B ? Aujourd’hui !?

Il y a tout juste 15 ans, nous roulions à bord d’une Ford Topaz et aujourd’hui nous sommes au volant d’un « stock-car » avec 600 HP sous le capot. Pour 99 % d’entre nous qui avons en poche un permis de conduire de classe 5B, les courbes arrivent décidément trop vites depuis ces dernières années. On se retrouve en position de dérapage un peu trop souvent à notre goût. Le pire, c’est que tout arrivera de plus en plus vite.

Alors, nous y sommes … Je souhaite aujourd’hui, commencer à vous aider à faire la paix avec la terre promise qu’est celle de la technologie. Je veux que vous profitiez comme moi, de la liberté qu’elle procure, de la tranquillité d’esprit qu’elle peut apporter. Allons-y un pas à la fois.

C’est une question de processus

Je me retenais littéralement à deux mains pour ne pas le dire avant. Le mot ? Processus.

J’ai remarqué que ceux qui se sentent dépassés par les technos n’ont pas de processus ou de méthodes lorsqu’ils sont devant leur ordinateur. J’inclus ici les tablettes, les téléphones intelligents et tout le bordel de gadget digital. Il est maintenant le temps pour tous de remettre les pendules à l’heure.

Processus 101

Je vais vous proposer un exercice qui changera la vie de plusieurs d'entre vous. SANS BLAGUE. C’est du même ordre que de se déplacer en transport en commun par rapport à se déplacer avec son propre véhicule. La différence d’autonomie entre les deux est incomparable.

Je vous propose donc de devenir le pilote, le chauffeur de votre bolide techno. Quand je te disais que je désire t’enseigner à pêcher Lekt, ce n’était pas de la poudre aux yeux. Commençons aujourd’hui.

Mise en situation classique

  • Premièrement, vous devez trouver une adresse sur Google Map et réenvoyer le lien URL de la fameuse carte par courriel à un ami.
  • Deuxièmement, par précaution. j’écrirais aussi l’adresse civique dans ce courriel juste au cas où la personne ne puisse pas ouvrir Google Maps sur son chemin.
  • Finalement, vous devez joindre une photo de l’endroit que vous avez prise à l’aide d’Instagram ( 1 ) ou à partir de l’appareil photo de votre téléphone intelligent.

Je vous propose de faire cette tâche dans votre tête. Faites-le. Je patienterai.

Réaction

En lisant la mise en situation ci-haut, il s’est produit deux scénarios dans votre esprit.

Scénario #1
Rien. C’est le vide. Ou peut-être avez-vous eu des réactions comme celles-ci :

  • Haarrhh. Bon … est où la sti photo ?!
  • Comment ça le courriel prend 5 minutes à partir ?
  • Comment ça la fenêtre est tout le temps dans les jambes de l’autre fenêtre?
  • Bon il est le où le fil pour transférer la photo de mon téléphone …

Dans le cas présent, vous appartenez au groupe des “SANS PROCESSUS”. Même si vous vous débrouillez bien en informatique, faire ces tâches de base n’est pas un réflexe pour vous. La bonne nouvelle ? Ce blog est écrit pour vous.

Scénario #2
Vous avez vu ces tâches comme insignifiantes, trop faciles et vous avez vu passer le scénario plus vite que votre capacité à lire celui-ci. Vous faites partie de ceux qui se sentent efficaces et vous aimez trouver de nouveaux trucs pour augmenter votre productivité. La bonne nouvelle ? Ce blog est aussi écrit pour vous.

Le standard à atteindre: 60 secondes ou moins

L’exemple est très banal j’en conviens. La question est de savoir en combien de temps pouvez-vous réaliser cette tâche « banale » ? En cinq minutes ou en moins de une minute ? Que vous soyez très agile ou non avec votre ordinateur, je peux vous affirmer que vous apprendrez à devenir plus rapide grâce à ce que je vais vous montrer. Remarquez dans ce vidéo à quel point j’utilise très peu ma souris. J’ai réussi la tâche en 51 secondes. (Je pourrais le faire en 45 sec en recommençant.)

Ci-dessous, la preuve que ça se fait bien. Un indice ? Le mot « raccourci ».

J’aimerais vous faire remarquer que mon logiciel de courriel et mon fureteur étaient tous les deux fermés.

Quel est ce mot que j’aime tant astiquer donc ? … ha oui. PROCESSUS. Ce mot s’épelle : “P” ”R” ”O” ”C” ”E” ”S” “S” ”U” ”S”. Processus. Suis-je clair ? Parfait. Alors Lekt, je te parlais donc de processus … rrwa rrwa rrwaa …

Maintenant, voici la question pour cent cinquante … DOOLLLLAAARRS !!! Je veux seulement m’assurer que vous me suivez bien jusqu’à maintenant.

Quelle est la différence entre les deux groupes ? Entre le A et le B ?

.

. .

. . .

. . . .

. . . . .

. . . . . .

. . . . . . .

. . . . . .

. . . . .

. . . .

. . .

. .

.

Pensez-y. Je vais attendre patiemment devant mon clavier. J’attends.

J’attends encore tout est cool.

.

. .

. . .

. . . .

. . . . .

. . . . . .

. . . . . . .

. . . . . .

. . . . .

. . . .

. . .

. .

.

Hmmm. C’est long … :(

Le but n’est pas de défiller cette page le plus rapidement possible ! Le but est de se poser la question suivante:

.

. .

. . .

. . . .

. . . . .

. . . . . .

. . . . . . .

. . . . . .

. . . . .

. . . .

. . .

. .

.

« Quelle est la différence entre le groupe “A” et le groupe “B” ? » Un peu de focus Lekt.

.

. .

. . .

. . . .

. . . . .

. . . . . .

. . . . . . .

. . . . . .

. . . . .

. . . .

. . .

. .

.

Je suis sérieux ici. Ce n’est pas comme une « joke » plate. Il y a vraiment une bonne réponse. Non, ce n’est pas l’expérience …

.

. .

. . .

. . . .

. . . . .

. . . . . .

. . . . . . .

. . . . . .

. . . . .

. . . .

. . .

. .

.

Non, ce n’est pas la couleur des cheveux des deux groupes.

.

. .

. . .

. . . .

. . . . .

. . . . . .

. . . . . . .

. . . . . .

. . . . .

. . . .

. . .

. .

.

Dernier essai pour cent soixante-quinze DOOLLAARS ! (Avez-vous remarqué que vous venez de faire un petit 25$ facile ici ?!?)

.

. .

. . .

. . . .

. . . . .

. . . . . .

. . . . . . .

. . . . . .

. . . . .

. . . .

. . .

. .

.

Aller !!! Répondez-y dans votre tête. – Quelle est la différence entre les deux groupes ?
OK. Je vous donne la réponse.
Roulement de tambour … tadada damm – Ta dadam dammm - Ta dadam dammm

.

. .

. . .

. . . .

. . . . .

. . . . . .

. . . . . . .

. . . . . .

. . . . .

. . . .

. . .

. .

.

Je vous jure c’est facile :)

.

. .

. . .

. . . .

. . . . .

. . . . . .

. . . . . . .

. . . . . .

. . . . .

. . . .

. . .

. .

.

C’EST LE PROCESSUS LES AMIS !!! (* Note à moi-même: Ouf ! Que d’animation de pré-maternelle pour poser efficacement une question à un groupe de lecteurs. Je ne suis pas formé pour ça moi…)

J’en suis arrivé à la conclusion que le premier groupe improvise alors que le second n’a même pas besoin d’y penser. Toutes ces micros tâches sont des réflexes pour les gens du deuxième groupe à qui j’appartiens. Un réflexe est avant tout un processus assimilé à 110%. Si je dois freiner lorsque je conduis ma voiture, mon pied droit doit appuyer sur la pédale à gauche de l’accélérateur. Je n’ai pas besoin de penser à mon pied. Ça se fait tout seul et naturellement. Pourquoi ? Hmmm … Je sais que vous savez la réponse.

Voulez-vous augmenter votre productivité ?

Ce que j’essaie de vous dire, belles gens du premier groupe, c’est que vous devez vous donner comme objectif, d’exécuter ce scénario en moins de 60 secondes grâce aux processus que je vais vous enseigner. Si vous voulez un meilleur mode vie grâce aux technologies, c’est ici que ça commence.

Quel est votre objectif à terme de temps d’éxécution? Si vous réussissez à exécuter le scénario en 2 minutes au lieu de le faire en 5 minutes, ça sera déjà une grande victoire au nom de la productivité et au nom de votre précieux temps.

Je veux vous assurer que lorsque vous y arriverez, votre vie face à des ordinateurs se transformera pour le mieux. À partir de ce premier scénario, tout le reste déboulera. Vous commencerez à sentir que les technologies travaillent pour vous et non plus l’inverse. High five groupe ! Woo woooottt !

Encore un fois, êtes-vous d’accord à relever ce défi pour vous-même ? Prêt à gagner du temps ? Merveilleux !

J’ai littéralement facturé des centaines de dollars à mes clients pour enseigner ce que je suis sur le point de vous montrer. (Cet article est rempli de deal ma foi.) Par contre, j’aurai besoin de quelques jours pour rédiger ma réponse. Je suis vraiment désolé de vous faire encore attendre. Parlant d’attente, voici une tranche de vie en attendant.

Tranche de Vie

Hisoire vécue. 7h00 le matin. Le Sergent Lizotte est ( 2 ) devant notre peloton de recrues. Le ton menaçant, il regarde lentement les trente “pouffes” qui sont au garde-à-vous devant lui. ( 3 )

« Mesdames. Messieurs … » [...]

« Préparez-vous. PARCE QUE, ÇA VA DONNER … UN CRIIISSSSS DE COUP !!! »

On ne sait jamais trop à quoi s’attendre en tant que recrue d’un gars comme le sergent Lizotte qui a vécu, entendu et vu ce que raconte la chanson de Niagara “J’ai Vu” ( 4 ).

Après les cinq semaines passées sur ce cours de recrue, mon ami David et moi sommes revenus sur cette histoire de « coup ». Un jour il me dit :

« Tsé Pass … finalement là … il y a jamais eu de coup … » la face en point d’interrogation.
« Tellement … y voulait juste nous faire peur Lizotte … »

Morale de l’histoire ?

Ça semblait pire que ça ne l’était vraiment. Les processus nous permettent de prendre le dessus sur le rythme qui accélère. Es-tu encore avec moi Lekt ? Le prochain article te donnera les bonnes réponses … Patience cher(e) ami(e).