Fais-tu ton propre papier ? Prends-tu de la pâte de bois que tu mélanges et que tu blanchis pour produire les feuilles que tu utilises ? Ça me paraît clair que tu gagnes du temps (et beaucoup d’argent) en allant chez Bureau en gros pour acheter un paquet de 500 feuilles pour 6$.

La théorie de la firme montre que lorsque des gens travaillent ensemble au sein d’une organisation, ils peuvent produire davantage que s’ils travaillaient chacun séparément. L’optimum de Pareto, quant à lui, démontre que si une personne mélange la pâte pendant qu’une deuxième cuit le pain, elles en produiront davantage que si chacune faisait tout le travail.

C’est l’une des raisons pour lesquelles les grandes entreprises ne cessent de grossir. Elles réduisent leurs frais de production et de commercialisation en rendant leur main-d’œuvre plus spécialisée. Mais qu’en est-il de la petite entreprise, du pigiste, de celui qui travaille en solo ?

À travers les marchés en ligne (Marketplaces), on peut maintenant sous-traiter la majorité des tâches administratives ou créatives. Non seulement tu n’as pas besoin de faire ton propre papier ou pire, d’engager un fabricant de papier, mais tu peux aussi demander à quelqu’un de gérer les salaires de tes employés, de payer les factures, de concevoir un site web, de répondre aux appels des clients, de prendre des rendez-vous et mille autres choses que tu faisais autrefois par toi-même.

Ce qui nous amène à cette question centrale : si tu peux tout sous-traiter … qu’est-ce que tu fais au juste ? Quand tu peux choisir la valeur de ce que tu crées, tu choisis également ce que tu peux faire sous-traiter et ce que tu feras par toi-même.

De la moins bonne à la meilleure … voici trois raisons de faire quelque chose par soi-même:

  1. Parce que tu es le travailleur le moins cher. Parce que tu dois bien faire quelque chose, right ? C’est plus rentable de faire cette tâche X que de payer quelqu’un d’autre pour la faire. Parce que tu ne trouves rien d’autre à faire qui rapporterait plus.

  2. Parce que les gens (tes clients) remarqueront que c’est toi qui as fait cette tâche. Ça peut vouloir dire qu’ils remarqueront ta présence ou l’aspect unique de ce que tu crées (ton art).

Ça peut aussi vouloir dire qu’ils remarqueront que tu as appris quelque chose en effectuant cette tâche lorsque ces nouvelles connaissances t’amèneront à faire quelque chose d’important plus tard. Ce n’est pas Mario Batali qui cuisine pour 99 % de ses clients (ce serait physiquement impossible), et ils ne s’en rendent pas compte. Et ce n’est pas lui qui conçoit 99 % (ou 5 %, je n’en ai aucune idée) de ses recettes, parce qu’on ne s’en rend pas compte. En fait, la seule chose dont on se rend compte, c’est que c’est bien lui qu’on voit à la télévision, et que ce sont ses décisions qui dirigent son organisation.

  1. Parce que tu adores ça. Parce que le travail est important pour toi, et que cette tâche, en ce moment, est ce que tu peux trouver de mieux à faire comme travail.

Chaque fois que tu t’embauches toi-même pour faire quelque chose (fabriquer du papier, payer une facture, changer le design d’un logo), tu décides de ne pas faire autre chose à la place.

Voici la première étape : ton travail consiste à prendre des décisions sur ce que tu fais. Et j’imagine que ce que tu fais, au juste, c’est de prendre des décisions.

Cet article est une adaptation de ce texte de Seth Godin.


<i class=“fa fa-share-alt”> À partager

Selon moi, choisir les activités qu’on ne veut plus faire est probablement l’une des décisions les plus importantes que l’on prend dans sa vie. Pas parce qu’on n’est pas capable … mais parce qu’on veut maximiser le temps d’exploiter nos forces.

http://pascalandy.com/blog/quest-ce-que-tu-fais-au-juste/